Pourquoi les gens se battent sur le vaccin Covid

11/12/2020
Pourquoi les gens se battent sur le vaccin Covid
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (20 votes, average: 3,55 out of 5)

Pourquoi les gens se battent sur le vaccin Covid

 

Vacciner, c’est introduire une forme atténuée de la maladie dans le corps d’une personne saine. Cela peut-être un virus affaibli, ou même tout simplement les petites substances fabriquées par le virus, qui mettent en route notre système immunitaire (défenses naturelles).

Il en faut juste assez pour provoquer la réaction, et ainsi permettre au corps de réagir plus vite le jour où il est contaminé par la vraie maladie. Mais pas trop, pour éviter qu’il ne tombe gravement malade tout-de-suite.

Notre système immunitaire a en effet besoin d’apprenre à combattre les maladies. Lorsqu’il rencontre pour la première fois une maladie inconnue, il réagit lentement. Il a besoin de quelques jours pour tester diverses réactions, et trouver la bonne.

Dans le cas des maladies graves et mortelles, ce délai peut être trop long. Avant que la réaction ne se mette en place, la maladie a eu le temps de se développer, causer des dommages, des séquelles, parfois même tuer le malade et, entre temps, lui faire contaminer son entourage, favorisant la contagion.

Grâce au vaccin, la réaction immunitaire est beaucoup plus rapide. Les symptômes n’ont souvent même pas le temps d’apparaître. Déjà, la maladie disparaît et la personne ne s’est rendue compte de rien. Elle n’est même pas passée par le stade où elle était contagieuse, ce qui protège aussi son entourage.

Alors bien sûr, la vaccination est un système très intéressant pour les maladies graves et mortelles : la variole, la rage, le choléra, la poliomyélite, la lèpre…

La limite de la vaccination est que :

1/ il faut trouver un vaccin efficace, ce qui finalement n’est possible que pour certaines maladies. Il n’y a toujours pas de vaccin pour le cancer, le Sida, l’arthrose, le diabète, l’Alzheimer et tant et tant d’autres maladies dont les maladies auto-immunes qui font des ravages ;

2/il faut organiser la vaccination, ce qui coûte de l’argent et prend beaucoup de temps quand il s’agit de vacciner toute une population ;

3/il peut y avoir des effets secondaires au vaccin (généralement moins graves que la maladie elle-même, mais pas toujours) ;

4/ l’immunité procurée par le vaccin n’est pas toujours très forte. En tout état de cause, elle ne peut pas dépasser l’immunité naturelle que l’on développe si on contracte la maladie. Le fait qu’il s’agisse d’une forme atténuée de la maladie fait que la protection par la vaccination est souvent moins efficace, et doit être renouvelée. Pour les maladies de faible gravité, peu dangereuses pour les personnes jeunes et en bonne santé, il peut être préférable, pour mieux immuniser la population, de ne pas vacciner. C’est le choix qui a été fait longtemps pour les maladies comme la rougeole, la varicelle, les oreillons, peu dangereuses pour les jeunes enfants mais dangereuses à l’âge adulte.

Si tous ces problèmes n’existaient pas, les choses seraient simples ! On vaccinerait automatiquement tous les enfants à la naissance, contre toutes les maladies. Il n’y aurait plus besoin d’hôpitaux, de pharmacies, de médecins, sauf pour les accidents. Ce serait presque le paradis.

Mais nous ne vivons (malheureusement) pas dans ce pays merveilleux.

Nous vivons dans un monde où vacciner tout le monde est long, compliqué, coûte cher, peut comporter des risques, et n’est pas toujours efficace. Pour la grippe, il faut recommencer chaque année, et bien souvent le vaccin ne protège pas : “Selon la saison et selon les personnes vaccinées, les études estiment l’efficacité du vaccin contre la grippe de 20 à 80 %”, explique le site officiel suisse de la vaccination, infovac, réputé pour sa fiabilité.

Pour le Covid, hé bien… c’est vraiment compliqué, et c’est pourquoi les gens se disputent à ce sujet.

1/ Existe-t-il des vaccins efficaces ?

 

La réponse semble être oui, désormais. Il existe plusieurs vaccins efficaces, chacun l’aura entendu à la télévision. Les trois principaux en Occident sont le vaccin de Pfizer efficace à 95 %, celui de Moderna, efficace à 94 %, et celui de Astrazeneca, efficace à 70 %.

2/ Peut-on organiser rapidement la vaccination massive de la population ?

 

La réponse est non, car il faut partir de zéro. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, il va falloir des années pour vacciner tout le monde. Surtout pour les vaccins Pfizer et Moderna qui nécessitent d’être congelés à -73°C, ce pour quoi aucun pays n’est correctement équipé à ce jour.

3/ Y a-t-il des effets secondaires ?

 

C’est impossible à dire car ces vaccins sont, par définition, tout récents puisque la maladie n’a été identifiée qu’il y a un an.

Certains vaccins, comme celui d’Astrazeneca, sont des vaccins OGMs dont les effets à long terme sont inconnus.

Les vaccins réputés les plus sûrs (vaccins à ARN messager de Pfizer et Moderna) sont d’un nouveau type, qui n’a jusqu’à présent pas été utilisé pour les êtres humains.

A noter que le vaccin de Moderna a été développé en un week-end ! On peut être confiant dans la technologie, sans pour autant être aveugle. Le Professeur Eric Caumes, chef du service d’infectiologie à l’hôpital Pitié-Salpêtrière à Paris, très opposé aux “antivaccins”, a néanmoins estimé que l’on manquait de recul sur les vaccins à ARN. Le Pr Axel Kahn, président de la Ligue contre le Cancer, a déclaré que, à titre personnel, il préférait attendre avant qu’on ne lui injecte un vaccin à adénovirus (vaccin OGM).

4/ L’immunité procurée par le vaccin est-elle forte ?

 

Il est possible que l’immunité ne dure que quelques mois, et que le vaccin doive donc être réitéré très fréquemment.

Faut-il absolument vacciner toute la population ?

Le Covid-19 n’est pas la rage. Il est dangereux pour les personnes très âgées et très malades, mais les enfants, les adolescents, les jeunes en bonne santé, semblent la plupart du temps ne manifester que des symptômes bénins, voire aucun symptôme.

Vacciner tout le monde a l’avantage de réduire le risque d’infection des personnes, finalement assez nombreuses, qui ne peuvent pas être vaccinées, parce qu’elles sont trop malades, ou ont des allergies aux vaccins (et aux substances qu’ils contiennent).

Conclusion

 

Vous le voyez, je reste prudent, très prudent, car évidemment je ne sais pas mieux que les autres (et surtout pas mieux que les grands experts qui s’expriment dans les médias), ce que vont donner ces vaccins contre le Covid.

Mon objectif n’était pas de dire s’il faut vacciner ou non.

Je n’en sais rien.

La maladie est trop récente. Certains affirment même que le virus a désormais tellement muté qu’il ne s’agit même plus du même Covid qu’au printemps ! Les vaccins sont si récents que les revues scientifiques spécialisées elles-mêmes sont à peine en train de publier les premiers résultats !

Faire des déclarations péremptoires à ce sujet ne me paraîtrait pas sérieux. Mais j’espère avoir montré, par cet article, qu’on a le droit de réfléchir, et de poser des questions, au sujet des vaccins, de tous les vaccins, y compris ceux du Covid, sans être un “complotiste” ni un ennemi du peuple et de la santé.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (20 votes, average: 3,55 out of 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Pourquoi je me fais vacciner dès que possible

29/01/2021

Pourquoi je me fais vacciner dès que possible C’est décidé, je me fais vacciner contre la Covid dès que possible. Vais-je subir de...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (146 votes, average: 2,08 out of 5)
arrow Lire l’article

Vitamine D : le sketch

29/01/2021

Vitamine D : le sketch   “Covid-19 : 73 experts lancent un appel pour qu’on donne de la vitamine D à la population française”...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (6 votes, average: 4,67 out of 5)
arrow Lire l’article

Nouvelles du front

17/12/2020

Nouvelles du front   Tous les jours en regardant les nouvelles sur le Covid, je me désole pour les milliers de familles en de...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (8 votes, average: 3,75 out of 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Pourquoi les gens se battent sur le vaccin Covid''
guest
32 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Nicole L
Nicole L
3 mois plus tôt

Avant de se faire vacciner, il est intéressant de lire certains ouvrages, notamment « Pour en finir avec Pasteur » d’Eric Ancelet et en particulier l’annexe 2, « Vaccinations, les vérités indésirables » de Michel Georget par exemple. Il est vrais qu’ilsont assez ardus pour le profane. Mais les vaccins ne sont pas anodins. Ils peuvent amener de gros problèmes comme, par exemple, la sclérose en plaques qui ravage la vie de la personne qui en souffre mais aussi celle de l’entourage. Pour comprendre ces effets, on peut aussi voir les films « Vaxxed » et « Vaxxed2 » accessibles sur Internet. Après cela on peut choisir de… Lire la suite »

Joe
Joe
3 mois plus tôt
Reply to  Nicole L

Bjr, la liberté reste essentielle. Pouvoir dire ce que l’on pense, peser le pour et le contre en essayant d’être le plus ouvert d’esprit surtout à l’égard de l’ensemble des événements difficiles actuels, est de rigueur.

Ava
Ava
4 mois plus tôt

Il y a trois mots clés qui permettent de mieux comprendre cette histoire de vaccins : premièrement, la corruption, deuxièmement la corruption et troisièmement, la corruption.

jen
jen
4 mois plus tôt

personnellement ce qui me choque c’est que vous parliez de vaccin contre le cancer ,le diabète et autres.J’espère que c’est ironique sachant que ces maladies ne sont pas d’origine virale ,Qu’il s’agit le plus souvent d’un problème de terrain et surtout d’histoire personnelle et familiale,LE MAL A DIT.Après la guerre contre le vaccin est une histoire de gros sous et ça va faire un flop comme le virus HNN1 de Roselyne Bachelot

Claire
Claire
4 mois plus tôt

Merci pour cette synthèse très claire. Mais alors puisque on en est au tout début, comment peut-on savoir que les 3 vaccins cités sont efficaces à 95, 94 et 70 %?

LAHIRE
LAHIRE
4 mois plus tôt
Reply to  Claire

On ne peut pas… Il s’agit d’estimation faites par les laboratoires, qui sont donc ici juge et partie, à partir du suivi d’un ensemble de personne a qui on a inoculé ledit vaccin. Ensuite on regarde ceux qui ont été contaminé par le Covid et comment ils ont réagit… Le problème reste qu’il y a des variations d’une personne à une autre; à l’exemple des porteurs sains (donc positif au PCR), mais qui naturellement ne déclare pas de symptômes. Et ceux là rentre dans la part des 95% protégés…

Sylvie Lachance
Sylvie Lachance
3 mois plus tôt
Reply to  Claire

Cette évaluation a été faite dans les phases 1-2 et 3. Ex: 9 patients sur 10 ont une charge virale positive pour combattre le virus

Alain F.
Alain F.
4 mois plus tôt

Bonsoir, J’ai apprécié le caractère relativement neutre de cet article. Chacun devrait en effet pouvoir se forger sa propre opinion en fonction des connaissances les plus récentes et les plus sérieuses sur tous ces vaccins anti-Covid. L’avantage d’un tel article est qu’il pourrait être lu par toute personne désireuse de s’informer sur la situation actuelle. Toutefois, j’ose espérer que vous ne pensez pas tout ce que vous écrivez, notamment quand vous dîtes « Il existe plusieurs vaccins efficaces, chacun l’aura entendu à la télévision »… Nul doute que le pourcentage d’efficacité de ‘95%’ d’un quelconque vaccin semble être pour l’heure, soit d’une… Lire la suite »

XYZ
XYZ
4 mois plus tôt

Alors Jean Marc Dupuis, on se conforme ? On ne veut pas être traité de complotiste ou d’antivaxx ?
Jamais aucun vaccin n’a prouvé son efficacité, Jamais aucun vaccin n’a prouvé son innocuité. Il suffit de lire les publications de scientifiques exempts de conflits d’intérêts ! Et tout s’éclaire.
Pasteur, cet escroc, l’a lui-même reconnu avant de mourir : le microbe n’est rien, le terrain est tout.

Êtes-vous air, feu ou terre ?

Découvrez quel est votre profil ayurvédique !

Test Ayurvéda

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous