La pire année de l’histoire de l’humanité

29/07/2020
La pire année de l’histoire de l’humanité
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (10 votes, average: 3,90 out of 5)

La pire année de l’histoire de l’humanité

 

Eh non, selon les historiens, ce n’est PAS l’année 2020, malgré la Covid-19, le chômage de masse, l’extinction des espèces, les sauterelles et les mille fléaux qui s’abattent sur notre monde !!


Ce triste record reviendrait à l’année… 536 après Jésus-Christ. C’est en tout cas l’avis de l’historien Michael McCormick, spécialiste du Moyen-Âge à l’Université de Harvard.

La pire année de l’histoire de l’humanité fut l’année 536. Lisez ceci pour vous en convaincre

“L’année 536 fut le début de la pire époque pour être en vie”, estime-t-il.

Cette année commença par un brouillard inexplicable, d’une densité extraordinaire.

Il plongea l’Europe, le Moyen-Orient et une partie de l’Asie, dans l’obscurité 24 heures sur 24, pendant pratiquement deux ans. “Car le soleil donnait de la lumière sans éblouir, comme la lune, durant toute l’année”, écrivit l’historien byzantin Procope.

On suppose aujourd’hui qu’il s’agit de l’éruption de volcan en Islande, grâce à des relevés de poussières volcaniques réalisés sur des carottes glaciaires prélevées en Suisse, au Groenland et en Antarctique. [1]

La température du globe chuta de 1,5 à 2,5 °C, ce qui produisit la décennie la plus froide des 2300 dernières années. Les récoltes furent désastreuses et provoquèrent une famine dans toute l’Europe et jusqu’en Chine. Les chroniques irlandaises rapportent un “manque de pain qui dura de 536 à 539”.

La famine et le froid extrême provoquèrent un désastre humain de grande ampleur. En 541 se déclencha une épidémie de peste bubonique qui conduisit au décès de 100 millions de personnes supplémentaires et près de la moitié de la population de l’Empire Byzantin.

C’était l’époque de la dislocation finale de l’Empire romain, après la dernière tentative de réunification, menée par l’Empereur Justinien.

Pour les personnes qui vécurent ces événements tragiques, il devait être clair que la fin du monde était arrivée.

“Il était clair que la fin du monde était arrivée.”

Le Moyen-Âge commençait. Bientôt les cavaliers de Mahomet allait déferler sur l’Afrique du Nord, passer en Espagne et remonter jusqu’à Poitiers.

Les Vikings allaient arriver en Normandie, et les Huns ravager l’Europe.

Bref, il y avait de quoi trembler, à l’époque !

On raconte que les pauvres investisseurs qui crurent faire de bonnes affaires en achetant de l’immobilier au rabais à Rome, en attendant que “ça reparte après la crise”, se mordirent bien les doigts.

Les loyers et le prix des terrains ne cessèrent de diminuer pendant 800 ans, jusqu’au moment de la Renaissance !

Les villes reconverties en pâturages pour les vaches et les moutons

Quand, dans les années 1400, la reprise fut enfin là, les places jadis bouillonnantes d’activité dans le centre de Rome avaient été converties en pâturages.

L’herbe avait recouvert les pavés, des arbres avaient poussé dans les maisons. Les rares bâtiments qui tenaient encore debout étaient devenus des bergeries voire des poulaillers !


Vaches, moutons et chèvres se promenaient nonchalamment dans les ruines du “forum”, jadis l’équivalent de Times Square à New York, ou du quartier des Halles à Paris.

Comment comprendre ce qui nous arrive aujourd’hui ? Que va-t-il nous arriver ? La Covid, l’agressivité montante de la Chine, qui vient d’annexer Hong-Kong et s’apprête à gober Taïwan, l’endettement faramineux des Etats, la crise écologique… Que peut-il arriver dans les années et décennies qui viennent ?

L’ère de la facilité est terminée

Ce qui me paraît clair, c’est que l’ère de la facilité, de la consommation et de la dépendance est terminée.

Adieu les rêves de “lendemains qui chantent”. Seuls ceux qui, aujourd’hui, sont décidés à se retrousser les manches, en ne comptant que sur eux-mêmes, peuvent espérer s’en sortir dans les années qui viennent.

A mes enfants, j’essaye d’enseigner l’art de vivre sain, afin d’économiser sur l’énergie, la consommation, les médicaments.

Je leur montre l’importance de savoir jardiner, reconnaître les plantes, les arbres, les animaux, et en prendre soin.

Ils savent aujourd’hui reconnaître, avec une lampe de téléphone mobile, un œuf de poule fécondé, planter des pommes de terre, récolter des haricots, faire des conserves et des confitures.

Ils connaissent les plantes aromatiques et médicinales (ce sont souvent les mêmes), comment économiser l’eau, faire du compost, tailler des arbres fruitiers….

A votre santé,

Jean-Marc Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (10 votes, average: 3,90 out of 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Un journal français dit la vérité !

11/08/2020

Il m’a fallu me frotter les yeux. Je n’y ai tout d’abord pas cru. Et pourtant, si. C’est un fait. Incontestable. Un journal frança...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 3,00 out of 5)
arrow Lire l’article

Le nombre de décès continue de baisser

30/07/2020

Covid-19 : aucune remontée des décès, dans aucun pays Les semaines passent et les médias continuent à entretenir un climat de pani...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (19 votes, average: 3,84 out of 5)
arrow Lire l’article

L’enfance de Bouddha

17/07/2020

Bouddha a eu de la chance d’avoir un père bienveillant qui a su lui laisser le temps de grandir Me voici en vacances dans le sud. ...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (7 votes, average: 4,00 out of 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''La pire année de l’histoire de l’humanité''
guest
9 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
georges sang
georges sang
12 jours plus tôt

la Chine defend ses interets que les autres pays lui contestent…Erdogan defend la terre d ISLAM.Et si nous defendions notre civilisation par peur d etre « agressif »

BOUTAOUS
BOUTAOUS
13 jours plus tôt

Essalem, bonjour, c’est bien ce que vous nous apprenez sur la pire période de l’humanité, comme je suis heureux que vous citiez notre Prophète MOHAMED, je dis cela parce-qu’il y a 60 ANS lorsque nous étions colonisés par les Français et qu’on nous enseignait l’histoire de l’humanité, il passait sur tout ce qui était ISLAM,Prophète MOHAMED, etc…et celui qui essayait d’en faire référence, il était très mal vu et punissable. je rappelle seulement que ce n’est pas les cavaliers de Mahomet mais c’est la nouvelle religion de l’ISLAM qui commençait à conquérir les cœurs des humains véhiculés par la phrase… Lire la suite »

David Natacha
David Natacha
10 jours plus tôt
Reply to  BOUTAOUS

Bonjour, Le sujet ici est apprendre des gestes oubliés utiles, sains et même de survie. Apprendre à mieux respecter la nature, les animaux pour mieux vivre. Je ne vois pas ce que Mahomet qui n’est pas un vrai prophète vient faire ici. Ce n’est donc pas « notre phophète » mais bien le votre. Pour ma part si vous parlez de « piété » je vais plus loin et vous parle de foi et vous dis que le Christ me suffit. Ensuite, on dit aussi « aide-toi et le Ciel’ t’aidera » donc la religion n’est ni une assurance vie, ni une faiseuse de morale, et… Lire la suite »

Boukhors
Boukhors
13 jours plus tôt

Il y a dans l’histoire de l’humanité des périodes plus difficiles que d’autres. Mais actuellement je ne vois pas l’intérêt de ce retour à la nature que vous préconisez. Quel intérêt que tout le monde sache reconnaître tel plante tel animal ou tel arbre: il y a des spécialistes pour ça de la même façon qu’il y a des spécialistes pour l’électronique ou l’informatique. Personne ne va vivre isolément dans son jardin au milieu de ses plantes ou de ses vaches. C’est plutôt l’inverse qui se produit depuis 50 ans puisque les paysans et les éleveurs n’arrivent plus à vivre… Lire la suite »

David Natacha
David Natacha
10 jours plus tôt
Reply to  Boukhors

Bonjour,
L’idée est justement de se réapproprier des gestes populaires pratiqués autrefois et oubliés par un très grand nombre, de ne plus tout confier aveuglément aux distributeurs. De reconnaître la qualité, la contrôler et donc si c’est possible pour qui a un jardin ou une envie de faire les choses par lui-même, donc être potentiellement capable de conserver les aliments (stérilisation, conserves ou bocaux), savoir planter etc.
Et si les supermarchés n étaient plus approvisionnés à cause d’un problème qu’on n’imagine pas? Qu’allons-nous faire?

Maflor
Maflor
13 jours plus tôt

Votre description si bien écrite de la situation de la catastrophe est si vivante qu’elle permet de capter l’ambiance de l’époque, à la différence près que la lecture nous y plonge juste pour un moment alors que la population en a souffert pendant une longue période….
Bravo d’enseigner à vos enfants la relation à la nature et l’autonomie alimentaire et sanitaire!

Pauline
Pauline
13 jours plus tôt

Bonjour ! il y a une vingtaine d’années, j’avais des douleurs à l’épaule. Mon médecin était persuadé que c’était un problème de cervicales et a fait faire une radio de la colonne, et a prescrit des séances de kiné. J’ai réfléchi et en même temps, de mon propre chef, j’ai pris du soufre et de la prêle. Les séances finies, j’avais toujours mal, et le médecin a accepté de faire faire une radio de contrôle, du rachis ET de l’épaule. Là, il a vu que je n’avais pas de souci aux cervicales, que JE N’AVAIS PLUS de becs de perroquet,… Lire la suite »

stephane
stephane
13 jours plus tôt

Bonjour,
Dans votre article ce qui m’a le plus frappé est la comparaison avec un moment où la planète via les volcans a interagit avec l’homme. Aujourd’hui, c’est l’homme qui interagit avec lui-même, le dérèglement climatique n’en est qu’une conséquence parmis tant d’autres. Je préciserai même que cela ne concerne qu’une poignée d’hommes qu’il faudrait pour le bien de l’humanité disqualifier très rapidement…

Joubert
Joubert
13 jours plus tôt
Reply to  stephane

ALLEZ voir ce qui s’est passé en 1815 « année sans soleil  » à cause des cendres d’un volcan en ASIE ce fut le bouquet !! aprés les guerres de NAPOLEON : famines , révoltes , non paiement des fermages par les métayés (sans revenus ) etc , etc , en FRANCE et ailleurs ( j’ai retrouvé ces problémes en épluchant les archives familiales : un ancétre métayer , demandant à son pére, son bailleur , de réduire les fermages par trois, qu’il ne pouvait payer(en espéces et en travaux sur les batiments : refaire les toits en chaume par manque… Lire la suite »

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous

Êtes-vous air, feu ou terre ?

Découvrez quel est votre profil ayurvédique !

Test Ayurvéda