Suède et Covid : bilan

13/05/2022
Suède et Covid : bilan
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Partagez cet article sur :

Suède et Covid : bilan

 

Vous vous souvenez il y a deux ans. Les Suédois se faisaient traiter de fous, d’irresponsables, d’assassins, pour n’avoir pas voulu imposer de confinement.

Cloîtrés dans nos appartements, nous recevions des images des cafés bondés de Stockholm, la jeunesse souriante qui se promenait dans les rues des centres villes comme si de rien n’était.

Deux ans plus tard, les chiffres définitifs ont pu être établis : la Suède a eu un des taux de mortalité due au Covid les plus bas d’Europe, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). [1]

Au cours des années 2020 et 2021, le pays a connu une hausse globale des décès, par rapport à la moyenne, de 56 pour 100 000 habitants, contre 109 en Grande-Bretagne, 11 en Espagne, 116 en Allemagne, 133 en Italie.

Cocorico : la France se trouve, elle-aussi en dessous de la moyenne mondiale :

 

 

En fait, 68 % des morts durant la pandémie proviennent de seulement dix pays, dont les Etats-Unis, la Russie et l’Inde.

Le Brésil, qui lui aussi a résisté au confinement, et a été dénoncé comme un foyer de contamination menaçant la sécurité du monde entier, finit finalement au coude à coude avec les Etats-Unis, avec 3086 morts du Covid pour 100 000 habitants, contre 3066 pour les Etats-Unis.

La Suède est à 1847, nettement derrière la France qui est à 2244. [2]

Le secret des Suédois

La presse anglaise, qui, contrairement à la nôtre, débat ouvertement de cette bizarrerie, suggère que c’est le taux plus faible d’obésité, et un système de santé mieux organisé, qui explique la différence. [3]

Les Suédois sont aussi attachés à un mot, qui est difficile à expliquer, et impossible à traduire : lagom.

Il signifie : “parfait-simple”.

Ni trop, ni trop peu.

Les personnes qui sont “lagom” ne se font pas remarquer, ne s’excitent pas. Elles agissent comme il faut, et puis c’est tout.

Il est mal vu, dans la mentalité suédoise, de sortir du rang, de se considérer comme supérieur ou exceptionnel. D’où l’étonnement quand la Suède, pays du conformisme et du consensus par excellence, a décidé de ne pas suivre la voie tracée par les grands pays et l’Organisation Mondiale de la Santé.

Les Suédois ont considéré le confinement comme une réaction excessive, hystérique, et surtout une expérience grandeur nature, menée sans aucune preuve d’efficacité ni même de test préalable. Confiner tout le monde, fermer les écoles, instaurer l’état de guerre, la suppression des libertés civiles, envoyer la police arrêter les personnes sorties promener leur chien, les hélicoptères de la gendarmerie à la poursuite des alpinistes sur les cimes…

Pour eux, ce n’était ni prudent, ni raisonnable.

Anders Tegnell, l’épidémiologiste officiel de Suède, n’a jamais parlé “d’expérience” suédoise. Tout au long de l’affaire, il a répété qu’il ne pouvait recommander aucune mesure sanitaire qui n’était fondée sur aucune expérience.

Il a aussi répété qu’il ne prétendait pas avoir raison. Et qu’on allait avoir besoin d’attendre des années pour savoir qui avait fait le bon choix. Ils n’ont donc pas cherché à intervenir dans les autres pays, ni pour critiquer, ni même pour commenter leurs choix.

Son calcul était que, l’un dans l’autre, les dégâts collatéraux des confinements et des blocages liés au Covid allaient dépasser les bienfaits.

Pour l’instant, les chiffres sont plutôt en leur faveur. Mais il suffirait qu’un nouveau variant apparaisse pour que tout soit bouleversé une nouvelle fois.

La Suède ne déclarera donc pas victoire. Car tout ceci n’est pas une compétition entre pays. Les comparaisons ne sont là que pour aider chacun à tirer les meilleures conclusions, pour l’avenir.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

Sources:

[1] https://www.who.int/data/sets/global-excess-deaths-associated-with-covid-19-modelled-estimates

[2] https://www.worldometers.info/coronavirus/#countries

[3] https://www.telegraph.co.uk/global-health/science-and-disease/swedens-death-rate-among-lowest-europe-despite-avoiding-strict/

 

Découvrez les articles qui concernent ...

Après l’épidémie et la guerre, les mauvaises récoltes

17/05/2022

Après l’épidémie et la guerre, les mauvaises récoltes   Nous avions eu l’épidémie, puis la guerre. Voici que les journaux ann...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
arrow Lire l’article

Les maniaques du contrôle

11/05/2022

Les maniaques du contrôle   Le “maniaque du contrôle”, c’est l’homme qui ne se laisse jamais aller, qui est sans cesse en tra...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
arrow Lire l’article

Du piment contre le cancer

09/05/2022

Du piment contre le cancer   Cancer du poumon, cancer de la thyroïde, cancer du sein, cancer du foie, cancer de l’estomac, ca...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 2,50 out of 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Suède et Covid : bilan''
guest
10 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
RICARD Henriette
RICARD Henriette
5 jours plus tôt

je savais que les Suédois, au contraire de nous Français, n’avaient pas confiné ( ce que j’ignore, c’est s’ils ont eu une obligation de vaccination) toujours est-il que personne n’en a rien dit aux infos, et que cela continue avec les résultats que ce sont eux qui ont eu raison.DE plus il est vrai que nos hôpitaux sont très mal organisés (ils y a plus d’administratifs que de soignants)et je reste totalement persuadée que la prévention aurait dû jouer un rôle très important, pour juguler cette épidémie.

marie-claire
marie-claire
6 jours plus tôt

vous ne dites pas que beaucoup de ceux qui sont morts venaient des quartiers pauvres et de gens issus de l’immigration .

Julie
Julie
2 jours plus tôt
Reply to  marie-claire

Probablement comme chez nous en France car il a été démontré que ce sont dans les quartiers les plus défavorisés que les gens se sont le plus contaminé (densité de population, travailleurs de 1ère ligne etc).

Evelyne
Evelyne
6 jours plus tôt

Article très intéressant car il est l’heure de tirer les conclusions des différentes mesures prises dans le monde afin d’éviter de futures erreurs. Il est à craindre en effet que ce type de situation se reproduise. Existe-t’il une étude comparant l’impact du Covid dans les pays ayant laissé libre la vente des traitements parallèlement à la vaccination? Par exemple en France ces traitements ont été interdits et les médecins qui les recommandaient étaient poursuivis, blâmés, ridiculisés. Dans d’autres pays il était possible d’acheter ou de se faire prescrire de l’ivermectine, de l’hydroxychloroquine etc. Y a t il au final une… Lire la suite »

Dr Thioly
Dr Thioly
6 jours plus tôt

Et quid de la comparaison entre la Suède et les pays voisins, qui ont eu une politique très stricte et de bien meilleurs résultats? On en déduit quoi?

Helena
Helena
6 jours plus tôt

La Suède semble en effet avoir “réussi” dans leur lutte contre le covid même si je n’ai pas à chaque fois partagé votre analyse. Mais en tant qu’admirateur de la Suède, avez vous lu la proposition qu’ils veulent réduire le AJR de la vitamine D pour les produits en vente libre, sous le seuil conseillé par l’Europe? Vous vous battez plutôt pour une hausse. Les suédois achèteront alors la vitamine D plus concentrée sur le net et à l’étranger

Rerard
Rerard
6 jours plus tôt

Votre commentaire oublie simplement les chiffres de mortalité des voisins de la Suède, Finlande et Norvège dont la densité de population est voisine et beaucoup plus faible qu’en France.
Quand vous comparerez des pays comparables on vous prendra au serieux

Êtes-vous air, feu ou terre ?

Découvrez quel est votre profil ayurvédique !

Test Ayurvéda

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous