Un sport qui ne juge pas

05/12/2016
Un sport qui ne juge pas
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,75 / 5)

Chère lectrice, cher lecteur,

Aujourd’hui, le sport est trop souvent associé à l’esprit de compétition.

Dans l’imaginaire collectif, il faut toujours être capable de repousser les limites, d’accomplir des exploits et de gagner.

Et c’est encore plus vrai avec le règne des smartphones et des objets connectés.

On voit fleurir des applications en tout genre pour mesurer ses performances, calculer sa vitesse moyenne de course, enregistrer son nombre de pas. C’est l’obsession de la performance.

J’en veux pour preuve les publications de mes amis sur facebook : chaque entraînement de course est immortalisé, partagé, commenté. En voici un exemple ici :

Chaque semaine, mon ami Baptiste publie ses exploits sportifs sur sa page facebook.

On recherche dans le regard des autres la reconnaissance, l’admiration et parfois même l’envie !
Comme je vous le disais dans une précédente lettre, la pratique du sport en groupe ou le soutien d’un professeur peuvent être une réelle source de motivation. Mais quand on craint le jugement des autres, cela devient une vraie torture… et pas seulement physique !

C’est d’autant plus vrai si :

  • Vous avez du mal à gérer votre souffle ;
  • Vous manquez de souplesse ;
  • Vous êtes complexé par vos kilos en trop ;
  • Vous marchez moins vite que les autres.

J’aimerais partager avec vous les difficultés que rencontrent plusieurs participants du Projet Santé Active dans la pratique de leur activité physique :

 

« Marche nordique : très bénéfique. Aquagym : idem. Aïkido : trop exigeant pour les articulations. Yoga : je me sens « larguée » au milieu de personnes non essoufflées, souples… »

Béatrice

 

« Salle de sport mais trop frustrant. Il n’y a que des personnes qui n’ont pas besoin de maigrir. »

Jean-Claude

 

« Une activité chez moi à mon rythme, je m’essouffle très vite, j’ai pris beaucoup de poids, je n’ai plus de thyroïde et elle a été mal réglée à un moment donné, impossible de maigrir… d’où la crainte de participer à un groupe, de ne pas pouvoir suivre le rythme. »

Isabelle

 

Comme le montrent ces témoignages, c’est souvent la comparaison aux autres qui génère de la frustration et du découragement.

Alors qu’il devrait vous aider à progresser et à vous motiver, le groupe peut, au contraire, aggraver vos complexes et vous condamner, petit à petit, à renoncer.

Pour profiter des avantages du groupe sans souffrir du regard des autres, il est indispensable de choisir un « sport qui ne juge pas ».

Bien sûr, la plupart des sports cultivent les valeurs de respect mutuel et de tolérance.

Mais certaines disciplines se sont construites sur des valeurs humaines fondamentales comme l’écoute et la confiance en soi, l’ouverture aux autres, l’empathie. Je pense notamment aux arts martiaux et, plus généralement, à toutes les disciplines qui nous viennent d’Asie. C’est presque une philosophie de vie qu’on adopte : en intégrant un groupe qui pratique la même discipline sportive, on adhère aussi aux valeurs du groupe.

Et c’est ce que je vous propose de découvrir très prochainement. D’ici là, j’aimerais avoir votre avis sur ce sujet essentiel au bien-être. Rendez-vous ici pour laisser votre témoignage.

À très bientôt,

Matthieu Conzales

PS : Si vous n’avez pas lu l’article précédent, rendez-vous ici.

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,75 / 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Trois informations bizarres ou désolantes

30/05/2020

Voici trois informations bizarres ou étonnantes relevées dans la presse : Information bizarre n°1 : L’Agence France-Presse (AFP) s...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas de note pour le moment)
arrow Lire l’article

Le pain au levain meilleur pour la santé

29/05/2020

Le pain au levain meilleur pour la santé On croit souvent que la levure de boulangerie, en cube ou en granulés déshydratés, représ...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas de note pour le moment)
arrow Lire l’article

EHPAD : pourquoi il faut lire des histoires aux enfants… et aux grands

29/05/2020

EHPAD : pourquoi il faut lire des histoires aux enfants… et aux grands Parmi mes plus précieux souvenirs de jeunesse, je compte le...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas de note pour le moment)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Un sport qui ne juge pas''

53
Poster un Commentaire

avatar
48 Comment threads
5 Thread replies
1 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
50 Comment authors
Le Goff EvelyneEckert Dominiquemarie claire holzgenMarieElisabeth Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Le Goff Evelyne
Invité
Le Goff Evelyne

Bonjour, je veux rejoindre ce qui est dit sur les pratiques qui nous viennent d’Asie. Je pratique depuis 2 ans le Tai Chi, cette pratique est axée sur la compréhension du mouvement, le ressenti du mouvement dans son corps. Pas de performance, que du bien-être et avec un professeur passionné qui ne nous demande que de progresser à notre rythme, ce n’est que du bonheur. Un seul défaut ! Les cours trop courts !!! J’encourage Vraiment les personnes qui ont des problèmes de souffle de poids, osez le thaï Chi il ne vous apportera que bien-être, convivialité et plaisir. Evelyne

Eckert Dominique
Invité
Eckert Dominique

Depuis 2 ans ,j’ai une fibromyalgie. J’ ai continué la gymnastique en faisant ce que je pouvais. Pour les exercices au sol, les participants m’aidaient à m’assoir au sol puis à me relever. Pareil pour le Pilate, douloureux mais faisable. J’ ai dû abandonner le yoga, mais taichi et qigong a toujours été possible et agréable. Je vis dans un petit village, et les cours de sport regroupent des habitants des villages environnants,toujours les mêmes selon les différents sports. Chacun fait ce qu’il peut sans jugement en aidant ceux qui le nécessitent, et toujours dans la bonne humeur. J’ ai… Lire la suite »

marie claire holzgen
Invité
marie claire holzgen

j’ai le velo (vae)comme moyen de déplacement urbain . Mon vélo, l’ami de ma liberté. Il contribue à mon équilibre psychologique, déstresse, lumière et vit D assimiliées en hiver BRef le top. Et prof de sport à la retraite, je fait mon heure de sport toutes les semaines à la maison. Je devrais 2 fois, mais encore eu le temps de placer la 2ème!!le mercredi matin et j’espère bientot rajouter le samedi matin.

Marie
Invité
Marie

Ma mère, 85 ans, qui ne faisait jamais aucune activité physique, à part les activités ménagères et de jardinage, s’est inscrite il y a 10 ans à un cours de « gymnastique holistique » qui lui a permis de faire disparaître ses douleurs d’arthrose et de retrouver un meilleur moral. Elle y va toujours, une ou deux fois par semaine. C’est un genre de gym douce, où chacun pratique à son rythme sous la guidance d’un professeur expérimenté et attentif, qui vient « corriger » chaque personne par un toucher doux. Ce toucher doux, qui permet de sentir où est le problème et de… Lire la suite »

Elisabeth
Invité
Elisabeth

Il est bon de bouger, pour ses articulations et ses muscles, pour la circulation sanguine, mais pas de faire du sport=compétition (sauf pour se faire plaisir) et surtout le faire pour SOI.

Bruno
Invité
Bruno

je pratique la course à pied depuis de nombreuses années .Quand j’accompagne des personnes qui veulent simplement faire un peu d »exercice l’esprit de compétition ne s’invite jamais .C »est toujours un moment de convivialité et de partage.Des conseils, de l’attention des uns envers les autres…et aussi du rire.De cette façon une régularité hebdomadaire s’installe..et les progrès aussi.

Connaissez-vous vraiment ce nouveau danger qui nous menace ?

Certaines réponses sont capitales pour renforcer votre immunité et rester en bonne santé.

QUIZ : Coronavirus

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous