Quand prendre des produits contre la dépression ?

20/02/2020
Quand prendre des produits contre la dépression ?
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 3,00 out of 5)

La façon de diagnostiquer la dépression en France est absurde

 

La façon de diagnostiquer la dépression en France est absurde.

Le psychiatre vous demande si vous avez des pensées morbides, des insomnies, l’envie de vous isoler, et si vous avez perdu l’appétit, l’envie de vous lever le matin, le goût de vos activités habituelles.

Mais ces questions n’ont aucun sens, sorties de leur contexte.

Avant de poser ces questions, il faut évidemment commencer par examiner les problèmes réels que vous rencontrez.

Avez-vous récemment perdu un proche, votre travail, ou appris que vous aviez un cancer ?

Si vous avez de gros tracas (deuil, maladie, chômage, divorce, abandon, accident, agression, faillite, condamnation…), il est normal de répondre oui à une ou plusieurs (ou même toutes !) de ces questions.

Cela ne fait pas de vous un dépressif.

Vous n’êtes pas malade.

Vous êtes un être humain normalement constitué qui réagit normalement à la douleur.

La dépression est présente en cas de décalage entre la réalité et le ressenti

La dépression-maladie est présente lorsqu’il existe un décalage net entre la réalité et votre ressenti.

Personne n’a jamais une vie parfaite. Mais certains ont la chance d’avoir une vie supportable. Ils ont un travail qui les fait vivre, une famille, une bonne santé, et pas de problème majeur.

Et pourtant, ils sont dépressifs.

Dans ce cas, on peut parler d’une maladie. C’est à ce moment-là que les produits contre la dépression ont le plus de chance de faire leur effet.

Pourquoi les études sur les anti-dépresseurs sont toujours floues et contradictoires

Dans les études cliniques sur les personnes dites “dépressives”, on mélange de véritables malades avec des personnes qui ont simplement eu des accidents de la vie.

Suivant la proportion de personnes de chaque catégorie, l’étude montrera une efficacité, ou non, des produits antidépresseurs.

Cela est vrai tant pour les médicaments que pour les produits naturels.

Cela rend les études illisibles, inexploitables, et alimente un débat sans fin sur l’inefficacité des médicaments et produits naturels contre la dépression.

Comment gérer une dépression

Si vous déprimez parce que vous êtes au chômage, votre guérison passera par le fait de retrouver un travail. Les meilleures plantes, les meilleurs nutriments seront inefficaces.

Si vous avez un problème sans solution (deuil, maladie incurable, perte irréversible), la solution ne sera pas non plus dans les produits. Il faudra une psychothérapie qui vous aidera à voir votre vie sous un nouveau jour.

Carl G. Jung explique comment cela marche dans un de ses livres (“Psychology and the East”) :

“Vous êtes comme une personne prise dans une tempête au fond d’une vallée. Vous devez découvrir le chemin pour monter en haut de la montagne, au-dessus de la tempête. Comme l’être humain est à la fois vallée et montagne, cela ne fait pas cesser la tempête. Mais, au moins, une autre partie de vous sera en haut de la montagne et pourra contempler le fait que la vie ne se limite pas à cette tempête.

 

C’est la clé. Vous avez perdu un être cher. C’est terrible. Rien ne pourra vous le rendre. La douleur sera toujours là. La solution n’est pas de le faire revenir, ni de l’oublier. Pour s’en sortir, reprendre goût à la vie, le chemin est de découvrir qu’il existe malgré tout d’autres choses qui méritent d’être vécues, malgré cette absence.

Ou alors : vous êtes malade, vous souffrez. Cela vous empêche de faire ce que vous faisiez avant. Vous perdez presque toutes vos capacités. Et pourtant : il reste quand même certaines choses que vous pouvez faire, ou découvrir. C’est la voie étroite où vous pouvez découvrir une nouvelle façon de vivre.

Si, par contre, tout va (à peu près) bien dans votre vie et que vous êtes très dépressif, alors envisagez de prendre des produits.

Attention aux anti-dépresseurs.

En cas d’urgence, les antidépresseurs chimiques sont à prendre en considération. En effet, même s’ils peuvent créer une dépendance et avoir de graves effets secondaires, ils peuvent aussi vous empêcher de vous jeter par la fenêtre, et peuvent donc vous sauver la vie.

Mais il existe de bonnes raisons de se méfier de tous les types d’antidépresseurs chimiques.

Dans son livre “Dépressions, antidépresseurs : le guide” (Editions du Cherche-Midi), le Pr Philippe Even raconte :

“Ce livre est parti d’un de mes très proches dont le fils s’est suicidé sans que personne l’ait vu venir. Il ne se sentait pas bien depuis un mois, et prenait un antidépresseur depuis quelques jours. Bernard Debré (coauteur du livre) a eu une histoire identique de son côté. Des histoires comme ça, il y a en a un grand nombre.”

 

C’est pourquoi les approches naturelles classiques, moins violentes, doivent être tentées dans les cas de dépression faible à modérée.

Approches naturelles classiques contre la dépression

Les produits les plus couramment proposés contre la dépression sont le 5-htp, la bacopa monieri, le millepertuis, le SAMe (S-adenosyl methionine), les oméga-3, le fer, le safran, le ginseng, la camomille et l’huile essentielle de lavande. [1]

Les aliments à privilégier sont les poissons gras, les noix et graines de lin, le chocolat noir, les légumes à feuilles, l’avoine, l’œuf et les agrumes. [2]

Si vous prenez des médicaments, vous pouvez interroger votre médecin sur leurs éventuels effets sur le moral, et envisager de les substituer.

Les cures de luminothérapie, visant à rétablir l’horloge biologique, peuvent être salvatrices.

Approches naturelles non-conventionnelles

Depuis maintenant 10 ans, avec une accélération ces cinq dernières années, des psychiatres s’enthousiasment pour des champignons qui ont des effets incroyables contre la dépression.

Des études de faible ampleur, mais ayant donné des résultats spectaculairement positifs, ont eu lieu aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne.

Ce sujet étant aujourd’hui hautement inflammatoire, je n’en dis pas plus ici, dans une lettre qui reste, après tout, ouverte à tout public, y compris potentiellement des enfants ou du moins des jeunes mineurs.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 3,00 out of 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Match France-Allemagne : le carnage

02/06/2020

Match France-Allemagne : le carnage Il y a quelques semaines, je vous alertais sur le fait que l’Allemagne, une fois de plus, étai...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (9 votes, average: 4,11 out of 5)
arrow Lire l’article

Trois informations bizarres ou désolantes

30/05/2020

Voici trois informations bizarres ou étonnantes relevées dans la presse : Information bizarre n°1 : L’Agence France-Presse (AFP) s...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 2,00 out of 5)
arrow Lire l’article

Le pain au levain meilleur pour la santé

29/05/2020

Le pain au levain meilleur pour la santé On croit souvent que la levure de boulangerie, en cube ou en granulés déshydratés, représ...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 1,00 out of 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Quand prendre des produits contre la dépression ?''

5
Poster un Commentaire

avatar
4 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
Joël GordSatiye jacqueline DoVéroniqueBouchra ErrakiAffiliateLabz Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Satiye jacqueline Do
Invité
Satiye jacqueline Do

Je connais une personne qui prenait des anti-dépresseurs et qui s’est suicidée ! Pourquoi ? Elle avait un travail au CNRS, un Mari, deux enfants elle avait tout pour être heureuse non ? (je rajoute un mari sérieux et gentil) !

Véronique
Invité
Véronique

Depuis toujours je rejette la psychiatrie et la psychologie comme réponse à des situations difficiles . Suite à une accumulation de situations insurmontables : deuil, harcèlement scolaire, échec scolaire…j’ai fait à 18ans ce que l’on appelle maintenant un burn-out . Je fus soignée dans un premier temps avec de l’acupuncture et des médicaments très forts, trop forts qui m’ont rendu bizarre et j’ai pris 9kg. Heureusement, j’ai rencontré L’homéopathe que vous connaissez bien: Antoine Demonceaux. Je faisais partie de ses premiers patients. J’ai réussi à me sevrer de ces « saloperies » grâce dans un premier temps à l’homéopathie. Mais ce qui… Lire la suite »

Joël Gord
Invité
Joël Gord

Ce qui a été bon pour vous (et aussi ce qui fut délétère) ne le sera pas forcément pour un (e) autre. Ce qui est important n’est-ce pas de préserver la diversité des moyens qui permettent une vie (plus) heureuse, à l’échelon des individus? Chacun n’est le pivot que de soi-même. Une autre chose importante est d’actualité, et malheureusement durable: c’est la distorsion de puissance des moyens et sources d’informations, des patients et des soignants, qui se trouvent trop souvent « assommés » par les mass media, ces dominants qui étouffent justement la diversité, avec la complicité trop fréquente des institutions politiques… Lire la suite »

Bouchra Erraki
Invité
Bouchra Erraki

C’est vraiment Top, Super toutes ces informations j’aimerai éventuellement que vous parlez aussi d’ablation du Ménisque du genou et de ses effets secondaires. Merci infiniment pour tous vos efforts. C’est vraiment très intéressant. It’s GREAT…

AffiliateLabz
Invité

Great content! Super high-quality! Keep it up! 🙂

Connaissez-vous vraiment ce nouveau danger qui nous menace ?

Certaines réponses sont capitales pour renforcer votre immunité et rester en bonne santé.

QUIZ : Coronavirus

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous