Greffe de porc : êtes-vous prêt ?

09/05/2022
Greffe de porc : êtes-vous prêt ?
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Partagez cet article sur :

Greffe de porc : êtes-vous prêt ?

Chère lectrice, cher lecteur,

Début janvier 2022, pour la première fois, un être humain s’est fait greffer un cœur de porc.

Le patient, qui était en insuffisance cardiaque terminale avant l’opération, a pu reprendre le cours de son existence.

Malheureusement, le cœur de porc était infecté par un virus fréquent chez les cochons, le cytomégalovirus. Vingt jours après l’opération, ce virus a été détecté. La santé de David Bennet s’est alors rapidement dégradée et il est décédé deux mois après la greffe, le 8 mars 2022. Les médecins ne disposaient en effet d’aucun traitement contre cette maladie qui ne touche jamais les êtres humains.

Pour les chercheurs, cette opération représente néanmoins une grande victoire : la greffe, en elle-même, aurait fonctionné. Ils pensent pouvoir éviter la prochaine fois l’infection au cytomégalovirus, en renforçant encore les contrôles (des recherches approfondies avaient été menées, qui avaient conclu en l’absence de tout cytomégalovirus dans le cœur greffé, ce qui était erroné).

On n’arrête pas le progrès

Le Dr Muhammad Mohiuddin, en charge du programme de greffe d’organe de porc à l’université de Maryland (USA), a déclaré que la mort de ce premier patient n’avait en rien entamé sa détermination à poursuivre son projet.

Une équipe concurrente, à l’Université de Birmingham en Alabama, s’apprête d’ailleurs à réaliser une greffe de rein de porc sur un autre malade.

Cette fois, le cochon a été séparé de sa mère à la naissance et a été élevé dans un environnement stérile qui devrait éviter toute contamination.

Mi-homme mi-cochon

La liste des organes qui peuvent être greffés ne cesse de s’allonger :

 

 

 

Sources:

[1] https://www.jim.fr/medecin/actualites/pro_societe/e-docs/le_patient_au_cur_de_porc_tue_par_un_virus_porcin__192409/document_actu_pro.phtml

 

Découvrez les articles qui concernent ...

Après l’épidémie et la guerre, les mauvaises récoltes

17/05/2022

Après l’épidémie et la guerre, les mauvaises récoltes   Nous avions eu l’épidémie, puis la guerre. Voici que les journaux ann...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
arrow Lire l’article

Suède et Covid : bilan

13/05/2022

Suède et Covid : bilan   Vous vous souvenez il y a deux ans. Les Suédois se faisaient traiter de fous, d’irresponsables, d’as...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
arrow Lire l’article

Les maniaques du contrôle

11/05/2022

Les maniaques du contrôle   Le “maniaque du contrôle”, c’est l’homme qui ne se laisse jamais aller, qui est sans cesse en tra...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Greffe de porc : êtes-vous prêt ?''
guest
12 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
ZITOUNI Essaadi
ZITOUNI Essaadi
9 jours plus tôt

Je suis d’accord avec vous sur cette gène qu’on éprouve lorsque l’on sait que cela peut nous arriver, mais l’être humain est tellement imprévisible (rien qu’a voir l’union par l’église de deux personne de même sexe , on sait déjà ou cela va nous mener), demain vous allez vous même (peut être) nous informer du clonage humain.Quant à la conscience humaine , il vaut mieux oublier ce mot, il n’a aucun lien avec l’être humain. On nourrit son chien mille faut mieux qu’un gars qui vous tend la main pour une bouchée de pain , sous prétexte qu’il doit travailler… Lire la suite »

JEANNE Marie Françoise DULAC
JEANNE Marie Françoise DULAC
9 jours plus tôt

Bien d’accord avec vous !
Le mythe de l’alliance homme/animal est très ancien et signe toutes les fins de civilisation : c’est bien le cas !

Fierobe
Fierobe
9 jours plus tôt

Tout à fait d’accord avec vous
cette greffe du cœur m’a profondément mise mal à l’aise

Connesson Tagger
Connesson Tagger
9 jours plus tôt

Il me semble qu’on utilise déjà, depuis longtemps ,des valvules de porc – traitées bien sûr – pour remplacer les valves cardiaques. Sans problème et avec un grand bénéfice pour le patient. Utiliser un animal comme donneur sort du problème moral des « donneurs » humains, en particulier pour le cœur. Où l’on doit en quelque sorte «tuer »le malade ,supposé en état de mort cérébrale ,pour prélever le cœur battant. Je dis supposé au vu des dernières recherches sur patients dits cerebralement morts . Lire le livre très bouleversant de Maylis de Kerangal »Réparer les vivants » m’a permis de visualiser concrètement ce qu’est… Lire la suite »

Julius_K
Julius_K
9 jours plus tôt

Ah a quoi bon se lamenter car avec le Meta°Pervers ces humains mi cochons mi souris prisonnier de la Rat-Race trouveront certainement leur compte pour échapper a la torture mentale qui en découlera inévitablement ….tout cela a ete parfaitement orchestré mon cher Mr!!! ils ont meme je dirais une solution a chaque probleme qu’ils créent (c’est ca l’astuce !!) car ce sont de vrais démons qui veulent détruire la Création de Dieu dont seul Dieu détient les clés et les secrets ….pas eux les seuls vrais Komplotistes de la mafia Khazars Illuminati qui veulent tout breveter akha Billoute-Of-Ze-Hell-Gates…..

Nicole
Nicole
10 jours plus tôt

Il suffirait que tout un chacun accepte de donner ses organes après sa mort et on aurait pas besoin de tuer d’autres porcs pour prélever leurs organes. Il y a plus de morts par jour dans le monde que de gens ayant besoin d’une greffe.
Mais les scientifiques veulent toujours allez plus loin en jouant les apprentis sorciers.

Êtes-vous air, feu ou terre ?

Découvrez quel est votre profil ayurvédique !

Test Ayurvéda

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous